Secret Paris
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jenny Andrews
Bill's Bestfriend ♥
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Mar 29 Déc - 18:31

Visiblement elle s'était un peu mal exprimée sur ce coup là. Elle ne voulait pas que Bill revienne chez elle après être rentrée, bien sûr que non ce serait vraiment idiot de sa part, elle lui avait juste demandé de passer chez elle avant de rentrer. Quelque chose de rapide pas de quoi y passer des heures non plus. C'était juste histoire de dire que papa leur souhaité bonne nuit. Elle lui sourit, pas vraiment rassurée. Être une bonne amie, et une bonne maman ce n'était pas tout à fait la même chose pour elle. Mais bon, elle verra bien, au pire elle les éduquera comme sa mère : Avec l'aide précieux d'une nounou. Elle n'en était pas encore là, heureusement. Et quelque part elle ne souhaitait pas la même enfance qu'elle à ses enfants.

D'accord. Mais je pensais plutôt passer avant de rentrer chez toi pour leur faire un bisou pour qu'ils ne se disent pas que tu les abandonne. Mais c'est pas grave, tu en fais déjà beaucoup pour moi.

Elle laissa les enfants aller vers Bill et sourit faiblement en les voyant s'asseoir sur les genoux du brun. Elle trouvait qu'il s'en sortait pas si mal quand même. Les deux enfants écoutaient avec intérêts ce que leur papa était en train de leur raconter et si cela n'avait pas l'air de faire grand chose au petit Julian, qui regardait sa maman avec des yeux plein d'admiration, il n'en était rien pour Chanel. Elle regarda son père avec des yeux plein de larmes et s'accrocha à sa chemise.

Papa, on va plus te voir ? On va pas habiter avec toi ?

Cette nouvelle semblait être la pire nouvelle du monde aux yeux de la petite fille. Que ses parents ne soient pas amoureux d'accord, mais que papa ne reste pas ça c'était loin d'être acceptable. Elle se tourna vers sa maman dans l'espoir qu'elle réagisse. Seulement Jenny ne pouvait rien faire. Elle tenta de lui sourire au mieux et se baissa pour se mettre à sa taille.

Ne t'inquiètes pas tu... Tu seras... Enfin, vous serrez bien avec... Maman. Et vous allez revoir papa demain.

Le petit Julian adressa un petit sourire à sa mère et partit lui faire un gros câlin devant le regard pas très rassuré de sa sœur. Jenny receptionna ce qui était son fils et le serra doucement contre elle pas vraiment à l'aise avec la situation.

D'accord. Alors papa tu as un amoureux. Et maman tu as un amoureux aussi ? Et on doit être gentils avec l'amoureux de papa ? Et ca veux dire qu'on ne va pas du tout vivre avec papa ? C'est parce-ce que l'amoureux de papa il nous aime pas ?

La petite fille n'avait toujours pas quitter son père et tenait fermement sa chemise dans sa main. Jenny déglutit difficilement et chercha ses mots. C'est que la petite posait un peu trop de question à son goût. Question dont en plus elle n'avait pas la réponse.

Non, maman n'a que vous... Et bien sûr qu'il faut être gentil avec l'amoureux de papa... Il est très gentil et papa l'aime beaucoup.

Elle adressa un petit sourire à Bill. Elle ne savait pas trop ce que les enfants pouvaient penser d'un amoureux, et surtout ce qu'il allait représenté pour eux, mais il était sûr qu'elle n'allait pas leur dire d'être méchant avec Tom. Les deux enfants tournèrent alors la tête vers leur père en attendant confirmation. De toute façon ils ne pouvaient pas répondre à tout ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill C.Keller
Novak's Bitch ♥
avatar

Messages : 2820
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Relations:
Secret: Frère caché de Tom

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Mar 29 Déc - 22:17

Le brun fut presque surpris de la réaction de la petite fille. Il semblait évident que le fait que ses parents ne s’aiment pas ne lui posait aucun problème. La seule chose qui semblait réellement l’inquiéter était de savoir si elle pourrait revoir très prochainement son père ou s’il allait l’abandonner. L’androgyne fut plus qu’étonné qu’elle s’agrippe carrément à sa chemise. Jenny tenta de les apaiser cachant le fait que le brun semblait vraiment avoir perdu le contrôle de la situation. Il ne finit quand même pas poser ses mains sur celles de Chanel afin de les enlever de sa chemise.

- Vous allez habiter avec maman mais on se verra d’accord. Tu me verras moins souvent que maman mais tu me verras quand même je te le promets. Et puis je n’habite pas loin de chez maman alors ca sera pratique pour que tu viennes me rendre visite.

Il lui fit un sourire comme il put puis il regarda Julian partir vers Jenny tout souriant pour se renseigner sur sa vie sentimentale de sa maman. En fait Bill venait juste de réalise que tout naturellement Chanel c'était diriger vers lui pour avoir sa dose d’affection et Julian avait prit ses aises avec Jenny un peu comme s’ils avaient chacun choisit leurs proies. Il rigola doucement quand le jeune garçon demanda à Jenny s’il fallait être gentil avec Tom, il imaginait bien deux enfants de cinq ans avec son fiancé. Il n’avait aucun doute sur le fait que Tom arriverait bien rapidement à faire des deux enfants de fidèles alliés dans n’importe qu’elle aventure.

- Oui il faut être gentil avec tonton Tom tout comme vous allez être gentils avec papa et maman. Et puis si vous ne l’êtes pas de toute façon vous serez punis. Au contraire par contre si vous êtes vraiment sage vous aurez peu être des cadeaux. Et puis on approche de noël, il serait dommage que le père noël vous mette sur la liste des enfants pas sage.

Il eu un petit rire puis il fit descendre Chanel de ses genoux pour se lever. Il était bien beau de parler mais il allait quand même falloir qu’ils rentrent pour de bon afin qu’il ne soit pas en retard. Il posa ensuite son regard sur la station service et il se mit à hauteur des enfants.

- Vous allez au magasin vous acheter des bonbons puis on reprend la route.

Il leur fila dix euros, car au fond Bill n’avait aucune idée de combien pouvait couter un paquet de bonbons et que au moins ils en auraient assez pour le reste du voyage. Il les laissa faire la course jusqu'à la boutique puis il fit un sourire à Jenny. Il valait mieux quand même les surveiller de loin. Jenny fila au magasin pour suivre les enfants et Bill alla se remettre dans la voiture, songeant à son retour chez lui.

_________________

♥️ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Freiheit-und-Streit.skyrock.com
Jenny Andrews
Bill's Bestfriend ♥
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Mar 29 Déc - 23:12

La petite fille semblait vraiment peiné d'entendre ce genre de chose. Que ses parents ne s'aiment pas pourquoi pas mais qu'elle ne puisse pas vivre avec les deux c'était horrible pour elle. Et puis son papa ne pouvait pas l'abandonner comme ça, on lui avait toujours dit que ses parents les aimaient. Elle lâcha à contre cœur la chemise de son papa et ne fut pas rassurer de savoir qu'il n'habitait pas loin.

On se verra souvent ? Tu me le promets ?

Elle attendait pleine d'espoir. Son papa ne pouvait pas ne pas venir la voir c'était tout simplement impensable. Elle laissa son frère poser un tas de question et regarda Bill avait un air effrayé lorsqu'il parla de punition. Ils n'avaient rien fait, elle était gentille elle ! Pourquoi est-ce qu'il pensait qu'ils allaient être méchant ? Elle regarda son frère qui ne semblait vraiment pas rassuré non plus. Et en plus ils devaient être aussi gentils avec papa et maman qu'avec l'amoureux de papa ? La petite fille se retrouva de nouveau sur ses jambes et regarda ses parents à tour de rôle avant de reprendre la main de son frère. Pourquoi est-ce qu'ils n'étaient pas amoureux ? Et même sans amour. Ca compliqué tout, elle voulait vivre avec son papa et sa maman elle. Julian leva alors les yeux vers sa mère avec une nouvelle question.

Et tonton Tom on doit être aussi gentil avec lui qu'avec papa ? Et on doit l'aimer autant ?

Jenny ouvrit de grand yeux ne sachant vraiment pas quoi répondre à ça. Heureusement Bill leur proposa d'aller s'acheter des bonbons et la question fut très vite oubliée. Elle soupira de soulagement et les regarda s'éloigner avant de poser ses yeux sur son ami. Elle lui rendit son sourire et partit surveiller les enfants. On ne sait jamais ce qu'ils pouvaient faire dans une station service. Cinq minutes plus tard ils étaient de retour avec 3 paquets de bonbons chacun. Ils retournèrent s'installer dans la voiture et le petit Julian décida d'offrir un paquet à son papa préféré.

C'est pour toi papa.

Il lui laissa le paquet et se remit tranquillement dans le siège tout en commençant à manger ses bonbons à lui. C'était la première fois qu'ils avaient un papa. Ils avaient eut une tata, une mamie mais pas de papa. Pour eux retourner vivre avec leurs parents était l'occasion rêvé d'avoir et un père et une mère en même temps. Mais ça n'avait pas l'air d'être prévu comme ça. Jenny reprit sa place, vérifia que tout le monde était installé comme il faut et repris la route. Elle se rendit bien vite compte qu'elle devrait trouver quelque chose plus tard pour que les enfants ne s'ennuient plus dans la voiture. Ils faisaient un tas de truc maintenant comme la télé dans le siege ou ce genre de truc. Voir même leur acheter un lecteur DVD portable. La deuxième partie se passa de manière un peu plus détendue mais pas de quoi s'exalter non plus. Ils arrivèrent rapidement jusque devant chez elle. Après tout il fallait bien que Bill récupère sa voiture. Elle arrêta le moteur et resta un moment silencieuse avant de se retourner vers le brun. Elle lui adressa un petit sourire et jeta un coup d'œil à l'arrière avec un air un peu plus triste. Elle sortit de la voiture et partit ouvrir aux enfants. Elle se dirigea ensuite vers le coffre et en sortie le Louis Vuitton avant de le tendre à Bill.

Je suppose que tu rentres maintenant...

Elle ne voulait mais vraiment pas qu'il parte tout de suite, pas rassurée une seconde de se retrouver seule avec les jumeaux. Mais elle n'avait pas le choix, elle savait que Tom avait prévu une surprise à Bill et il méritait largement le droit d'aller se reposer et essayer d'oublier un peu tout ça. Du moins, jusqu'à demain. Et puis pour ce soir tout allait bien se passer. Elle aidera les enfants à s'installer dans leur chambre -une chance qu'elle ait 3 chambres d'amis-, les fera manger un peu et les expedira au lit. Rien de plus simple en fait. N'importe quel idiot pouvait faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill C.Keller
Novak's Bitch ♥
avatar

Messages : 2820
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Relations:
Secret: Frère caché de Tom

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Mer 30 Déc - 14:17

Bill remercia Chanel pour les bonbons en lui faisait un petit bisou sur le front. Cette situation lui semblait encore aberrante et il allait lui falloir un peu de temps avant qu’il ne réussisse à se dire dans sa tête que ces enfants étaient ses enfants. Il se remit à sa place et ouvrit le paquet de bonbons pour pouvoir mangé tranquillement. Oui, malgré l’immense repas du midi Bill avait encore de la place pour un paquet de bonbons et bien sur il ne prendrait pas un seul gramme et puis même s’il grossissait Tom avait promit de continuer à l’aimer avec ses rondeurs. Bill fut soulagé en voyant qu’ils étaient à Paris. Ils traversèrent les champs avant d’aller jusque chez Jenny et en face de son ancien chez lui. Peu être un jour reviendrait-il habiter ici, son jardin lui manquait et son enfance aussi et puis si Tom allait jusqu’au bout de sa grossesse il aurait sans doute besoin de place. Il laissa son idée dans un coin de sa tête et sortit de la voiture pour aller récupérer les sacs. Il alla jusqu’au coffre et attrapa son sac. Il allait répondre à Jenny qu’il s’en allait mais qu’ils se verraient demain quand il sentit une petite main tirer sur son jeans. Il se retourna et il fit face aux yeux suppliant de Chanel.

- Dit papa tu ne vas pas partir tout de suite ?

L’androgyne regarda la petite fille avec un regard peiné puis il regarda l’heure sur sa sublime Rolex en Argent. Il n’était que 19h15 et il avait dit à Tom qu’il rentrerait entre 19h et 20h il avait donc encore un peu de temps pour rester aider Jenny. Il sortit les valises des enfants et referma le coffre.

- Je peu rester un peu mais après je devrais partir car mon amoureux va m’attendre et on ne fait pas attendre le grand amour.

Il lui fit un sourire et la petite fille toute contente se dirigea vers l’entrée. Bill fit mine d’être un parfait gentleman et il tint la porte à ceux qui l’accompagnait. Il fut ensuite - bien malgré lui – obligé de porter – tout comme Jenny – deux valises pour grimper les escaliers. Jenny ouvrit la prote et Bill suivit les enfants à l’intérieur de la maison. Il posa son Louis Vuitton au sol puis il fit un sourire à Jenny.

- Tu aide Julian à s’installer et moi je vais aider Chanel. Il me semble qu’ils ont déjà choisis leurs parents préférés alors autant ne pas les contrarier.

Il lui posa un petit bisou sur la joue et il suivit la jeune princesse qui semblait ne plus pouvoir attendre pour que son papa lui confie tout les secrets de la chambre parfaite pour une princesse. Il suivit Chanel jusqu'à une chambre d’amis déjà parfaitement meublées et il l’aida à défaire ses valises. Encore heureux Bill avait de l’expérience pour ce qui était de ranger les vêtements cela ne prit donc pas énormément de temps. Il s’arrangea pour mettre les vêtements principaux sur les étagères les plus basses puis il posa les jouets dans le dernier tiroir d’une commode avant d’installer les peluches sur le lit. Bill n’était pas trop sur de son coup mais au moins il essayait.

_________________

♥️ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Freiheit-und-Streit.skyrock.com
Jenny Andrews
Bill's Bestfriend ♥
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Mer 30 Déc - 20:38

Jenny attendait la réponse de son ami. Elle se doutait qu'il allait partir tout de suite, puisqu'après tout la journée avait été plus qu'éprouvante. Seulement il semblât qu'elle s'était faite une alliée. Chanel était venu agripper le jean de Bill et le suppliait de ne pas partir tout de suite. Personne ne pouvait être insensible à des yeux pareils. Elle fut soulagée d'entendre que finalement sa fille avait réussi là où elle avait échouée. A surveiller quand même, il ne faudrait pas que Chanel arrive à avoir absolument tout ce qu'elle veux de ses parents. Ni même Julian. En attendant elle remercia le brun du regard et se retrouva avec deux grosses valises. Bon, ca aussi ça ne devait pas trop plaire à Papa Bill mais ils ne pouvaient pas vraiment faire autrement. Elle eut quand même un peu de mal à tout monter mais finalement elle avait survécu. Elle écouta le nouveau discours du brun et sourit faiblement.

D'accord, autant ne pas les décevoir tout de suite. Bonne chance.

Elle lui accorda un nouveau sourire après avoir reçu un petit baiser sur sa joue et emmena Julian dans la chambre à coté de celle de sa sœur. Certes, tout était parfaitement meublé mais ça manqué cruellement de personnalité. Elle se doutait qu'elle allait devoir personnaliser leurs chambres rapidement. Bon, pour ça elle leurs faisaient confiance ils ne devaient pas manquer d'imagination. Elle défit les valises de son fils et essaya de ranger le tout de manière intelligente. Histoire qu'il retrouve le tout sans tout défaire. Une fois tout fini elle s'assit sur le lit et regarda Julian qui vient automatiquement s'installer à coté d'elle. Elle prit alors, pour la première fois, le temps de regarder ce qui était inévitablement son fils. Il avait des yeux noisettes qui plus tard ferait sûrement tomber plus d'une fille, un peu comme ceux de son père en fait. Elle sourit en remarquant qu'il y avait déjà pas mal de soin dans sa tenue et se dit que dans peu de temps l'attente pour la salle de bain allait être bien longue... Elle allait devoir réorganiser tout son appartement. Garder des enfants n'allait vraiment pas être simple. Elle sourit à son fils et lui posa un petit bisou sur le front.

On va aller voir où en est papa et ta sœur d'accord ?

Le petit garçon approuva et elle partit tout simplement dans la chambre d'a coté pour voir que Bill avait tout bien rangé à la perfection. Le petit garçon regarda la chambre de sa sœur puis sa maman.

Maman ? On aura le droit de re décorer nos chambre ?

Elle regarda Chanel qui lui faisait son regard de biche pour qu'elle dise oui -surement dans l'espoir d'avoir une vraie chambre de princesse-, puis Julian qui lui faisait son regard à la chat potté. Heureusement qu'elle avait eut l'intention de dire oui parce que sinon elle se serait sentit très très mal.

Bien sûr. On ira faire du shopping cette semaine et vous pourrez prendre ce qu'il vous manque. Et on appellera un décorateur et un plombier pour vous faire votre salle de bain.

Il était hors de question qu'elle passe des heures à attendre pour pouvoir prendre son bain. D'ailleurs est-ce qu'elle avait assez de vaisselles pour tout le monde ? Et des serviettes tout ça est-ce qu'ils avaient prit ? Il lui semblait ne pas avoir vu. Elle se posait trop de question. Elle reprit ses esprit et regarda de nouveau ses enfants, qui étaient d'un coup tout content, avant de poser ses yeux sur Bill.

Bon. Vous allez réfléchir à ce que vous voulez manger ce soir, pendant que maman retourne parler avec papa.

Elle l'attrapa doucement par la main et l'entraina jusque dans sa chambre à elle. Elle ferma la porte derrière eux et soupira de soulagement.

Tu t'en sors vraiment bien avec eux. Je voulais te demander si tu était partant pour venir faire du shopping avec eux. Je ne voulais pas te le demander devant eux pour ne pas les décevoir. Et... Est-ce que tu accepterais de continuer à passer d'autres journées avec moi ? Sans les enfants, sans rien, juste toi et moi. Je pense que j'en aurais encore plus besoin qu'avant. Bien sûr je comprend que tu as autre chose à faire et que tu veux rester avec Tom, mais une fois de temps en temps...

Elle voulait se rassurer. Elle espérait qu'il lui dirait oui et qu'elle pourrait encore un peu avoir du temps pour elle. C'était sa plus grand peur, ne plus pouvoir faire ce qu'elle veut librement et ne plus avoir une seule petite secondes à elle. Ni même ne plus pouvoir passer de journée avec le brun. Elle ne supporterait tout simplement pas être réduite au rôle de maman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill C.Keller
Novak's Bitch ♥
avatar

Messages : 2820
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Relations:
Secret: Frère caché de Tom

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Mer 30 Déc - 22:41

Bill laissa Jenny s’occuper de ses enfants en souriant puis il la suivit jusque dans sa chambre. Il ne se sentait pas vraiment l’âme d’un père même si elle était entrain de lui assurer du contraire. La seule chose qui pour le moment occupait son esprit était de savoir comment Tom allait réagir face à ca. Il n’avait pas peur de décevoir ceux qui venaient d’entrer dans sa vie ou même de décevoir Jenny. Pour le moment la seule chose qui lui faisait vraiment peur était de savoir si Tom allait oui ou non lui pardonner ca. Et même si au fond les faits remontait à il y a plus de cinq ans et que Tom ne pouvait en principe rien lui reprocher, il n’était pas sur que son fiancé prenne compte de ce genre de détails quand la nouvelle lui tomberait dessus.

- Bien sur qu’on passera de nouveau du temps ensemble toi et moi. Je t’aie promis plein de choses : du saut en parachute, de l’escalade, une journée au spa. Je tiendrais ma promesse Jenny, je ne suis pas de ceux qui promette et s’en vont, je ne suis pas ce genre d’homme et j’ai toujours été honnête aussi bien avec toi qu’avec tout les autres.

Il lui fit un sourire sincère puis il s’assit doucement sur le lit réfléchissant à la question du shopping. Il semblait que Jenny tenait vraiment à ce qu’il soit présent mais Bill ne savait pas vraiment si c’était une bonne idée. Au-delà de ses problèmes de couple il ne se sentait pas prêt du tout à avoir des enfants ou à s’en occuper. Il venait juste d’arrêter la drogue et n’avait pas vraiment une vie stable. Ses journées étaient structuré par ses câlins crapuleux avec Tom, la télé et le shopping, pas vraiment de quoi faire de lui un père digne de ce nom.

- Pour ce qui est du shopping je te donnerait une réponse demain. Ca me ferait pour sur plaisir d’aller faire les boutiques et de découvrir la nouvelle collection de chez Baby Dior mais tant que je ne sais pas ce que Tom décide je ne préfère pas te donner de réponse. Il va déjà mal prendre – je pense – le fait que vous veniez demain alors si en plus je lui annonce une journée shopping ca va pas le faire et je préfère lui éviter une attaque cardiaque. Mais si Tom est d’accord il n’y aura pas de problème je viendrais avec plaisir, bon je pense qu’il viendra aussi histoire de surveiller tout ca de près mais si c’est la seule condition sa ira je pense.

Il lui fit un sourire rassurant puis la porte s’ouvrit et Bill remarqua que Julian et Chanel avaient surement du entendre toute la conversation. Il souffla et leva les yeux au ciel, s’ils commençaient à écouter aux portes ca allait devenir compliqué. Chanel s’approcha et se posa sur les genoux de son papa. Bill sentit immédiatement à son regard qu’il allait regretter d’avoir voulu rester un peu et cette appréhension fut bien vite confortée quand elle lui posa une question à laquelle il n’avait pas du tout envie de répondre. Il se demandait comment il allait se sortir d’un tel pétrin.

- Dit papa, pourquoi est-ce que tonton Tom ne nous aimerais pas ? Il n’aime pas les enfants ?

- Ca n’est pas tout à fait ca. Tom aime beaucoup les enfants mais l’amour c’est compliqué. Disons par exemple que tu es un prince charmant. Vous vivez tout les deux dans un beau palais et puis un jour bien sur vous donnez naissance à une jolie princesse, comme dans la belle au bois dormant tu vois ? Et bien là tout va bien parce que tu es la maman et que lui c’est le papa. Mais aujourd’hui on est dans une situation compliqué. Si on prend la même histoire et qu’on met notre situation cela voudrait dire que tu vis avec le prince dans un beau palais et que un jour le prince revient avec une petite princesse mais que ca n’est pas toi la maman, la maman est une autre princesse que toi. Alors forcement tu ne serais pas très contente. Mais ca ne veux pas dire que tu n’aimerais pas les enfants puisque si cette princesse aurait été la tienne tu l’aurais beaucoup aimée. Tu comprends ce que je veux dire ?

Bill se mordait doucement la lèvre inférieur il n’était pas vraiment sur que la jeune fille comprenne de quoi il parlait mais il lui semblait que c’était quand même un bon exemple.

_________________

♥️ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Freiheit-und-Streit.skyrock.com
Jenny Andrews
Bill's Bestfriend ♥
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Mer 30 Déc - 23:30

La jeune femme se sentit plus que rassurée quand elle eut confirmation des petites sorties ensemble. Elle ne se sentait pas vraiment prête non plus pour avoir des enfants. Elle n'avait rien demandé elle aussi, mais elle ne pouvait pas les abandonner et évidemment elle n'allait pas non plus les laisser à Bill. La vie était tellement plus simple hier lorsqu'ils étaient encore mort. Maintenant qu'elle savait qu'ils étaient toujours en vie ça changeait tout. Elle ne se sentait vraiment pas l'âme de les abandonner et de faire comme si ils n'avaient jamais existés. Certaines le faisait, mais elle se demandait comment. Autant avorter n'était pas trop compliqué pour elle, mais là c'était privé délibérément des enfants de leurs parents et de leurs racines. Et aussi surement d'une vie plus qu'aisée. Elle s'assit à coté de Bill comprenant parfaitement que sa situation à lui était encore pire.

Ne t'en fait pas. Tu n'as aucune obligation et si Tom veut venir ou avoir le rôle de tonton ça me va parfaitement...

Elle allait continué lorsque la porte s'était ouverte. Elle regarda les jumeaux s'aventurer dans la chambre préférant ne pas imaginer ce qu'ils avaient put entendre. Tout naturellement Chanel partit sur les genoux de Bill pendant qu'elle réceptionné Julian. Il semblait vraiment que la petite portait un intérêt tout particulier à son père et ce n'était pas vraiment pour la rassurée. Jenny sentit son sang se glacé lorsqu'elle entendit la question de la petite fille. Mais qu'est-ce qu'ils avaient à la fin avec tonton Tom ! Ils pouvaient pas lui foutre la paix deux secondes au tonton Tom ? Elle remarqua que Julian semblait aussi très intéressé par la question et fut bien surprise de la réponse de Bill. Il avait de l'imagination pour parler aux enfants quand même. Chanel écoutait tout avec grand intérêt et sembla un peu surprise d'entendre ce genre de chose. Et c'est tout naturellement que ce discourt l'amena à poser une autre question qui semblait toute aussi innocente à ses yeux.

Mais pourquoi le prince il a prit une autre princesse pour qu'elle soit sa maman ? C'est pas gentil pour l'autre.

Son frère approuva avec un petit signe de tête et Jenny sentait que tout ça allait mal tourner. Elle devait trouver une solution pour sortir Bill de l'embarra.

Dis-donc les enfants. Il faut qu'on mette quelque chose au clair : Vous ne devez pas écouter aux portes, ni même rentrer comme ça sans frapper dans la chambre de maman d'accord ? Il y a des conversation qui ne sont que pour les grandes personnes. Et vous avez choisi ce que vous voulez manger ce soir ?

Chanel et Julian la regardèrent et finalement la petite fille se dit que maman était bien gentille mais que ça ne l'empêcherait pas d'avoir la réponse à sa question.

D'accord maman. On recommencera plus. Et on a choisi le diner. Mais est-ce que papa peut quand même nous expliquer avant ?

Elle lui lança son regard de biche et Jenny se sentit totalement impuissante. Au moins elle venait de découvrir qu'on ne berné pas sa fille comme ça. Mais peut-être que Bill avait une manière encore plus subtile qu'elle pour ne pas répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill C.Keller
Novak's Bitch ♥
avatar

Messages : 2820
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Relations:
Secret: Frère caché de Tom

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Jeu 31 Déc - 0:29

Bill sourit soulagé, il semblait que Chanel avait comprit que quoi il voulait parler mais ce qu’il n’avait pas prévu c’est que la curiosité des enfants n’avait pas de fin et qu’une question pouvait facilement en entrainer une autre sans que ce débat ait de fin. Jenny vola cependant temporairement à son secours en faisant la moral au enfants pour leur interdire d’écouter aux portes. Au moins ca serait chose faites, il valait mieux qu’ils fixent dès maintenant les règles. Cependant la petite Chanel semblait être une enfant plutôt coriace et elle ne lâcherait surement pas l’affaire. Bill se sentit donc obliger de répondre mais il trouva une nouvelle fois une ruse pour expliquer les choses le plus simplement possible.

- Et bien tu sais l’amour c’est une chose compliqué et tu vois des fois on aime très fort une personne et on pense que c’est le prince charment puis plus tard on se rend compte qu’en fait ca n’était pas vraiment le prince charmant. Et puis du coup lors d’un bal par exemple on rencontre un autre prince et on tombe amoureux pour de vrai. Seulement c’est dur de dire au premier prince qu’on ne l’aime plus car ce sont des choses vraiment douloureuses. C’est pour ca que le prince se retrouve avec deux princesses.

Il passa doucement ca main dans les cheveux de Chanel espérant avoir répondu à toutes ses questions. Son but n’était pas de la dégouter de l’amour mais au moins elle serait avertit que ce genre de choses pouvaient arriver. Elle allait surement intégrer – avec son frère – la même école que Bill et Jenny auparavant et elle aurait donc sa première relation dans quatre ou cinq ans et Bill préférait éviter que Jenny ait un jour à la voir revenir en pleurs parce qu’un couillon aurait juste voulu jouer avec elle. Lui-même avait fait ca dans sa jeunesse et il savait comme les filles étaient sensibles sur ce sujet là.

- Alors vous avez choisit le diner vous avez dit. Et vous souhaitez manger quoi ? Si vous voulez que papa cuisine un peu avec vous il va falloir faire vite car papa va bientôt devoir rentrer voir son amoureux. Il parait que tonton Tom à préparer une grande surprise pour papa et ca ne peu pas attendre.

Aussitôt dit aussitôt fait Chanel et Julian attrapèrent leurs parents respectifs demandant à tue-tête à Jenny ou se trouvait la cuisine. Finalement ils semblaient motivés pour manger d’un coup. Bill remarquait qu’il avait un étrange pouvoir sur les enfants. Enfin il avait déjà remarqué avec les jumelles à Andrews qu’il s’en sortait pas trop mal mais de là à réussir avec des enfants qu’il ne connaissait pas il était assez surpris.

_________________

♥️ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Freiheit-und-Streit.skyrock.com
Jenny Andrews
Bill's Bestfriend ♥
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Jeu 31 Déc - 1:23

Jenny était vraiment plus qu'impressionné par la manière dont Bill se débrouillait. Il savait étrangement parler aux enfants et elle se demandait d'ailleurs comment il faisait. Mais une chose est sûre, son aide serait certainement très précieuse pour expliquer des choses qu'elle n'était pas capable d'expliquer elle-même. Enfin, elle espérait ne pas avoir à trop l'embêter avec ce genre de chose. Il lui fallait certainement juste un petit temps d'adaptation pour savoir comment s'y prendre avec ses enfants. Chanel, tout comme Julian, ouvrit des grand yeux en entendant qu'on pouvait avoir deux princesses.

Alors le prince il peut avoir plusieurs princesses ? Et si il se rend compte que la deuxième il l'aime pas non plus c'est pas grave alors !

La petite fille sourit pensant avoir comprit. Là Jenny avait un peu peur que sa fille ait comprit que la polygamie c'était génial mais elle préférait garder ça pour plus tard. Après tout c'est en vivant qu'on réalise les choses. Jenny n'avait pas vraiment réfléchit à ces genre de chose. Elle ne pensait pas du tout à l'avenir de ses enfants. Elle ne voyait pas encore qu'elle allait devoir trouver une école, et tout ce qui va avec. Tout ce qui comptait pour le moment c'était que les enfants ne soient pas trop traumatisés par autant de changement et qu'ils se sentent comme chez eux ici. Après tout ça allait effectivement devenir leur maison. Elle admira encore une fois le savoir faire de son ami et se retrouva entrainer par son fils vers la cuisine. Enfin c'était plutôt elle qui les guida jusque dans la cuisine. Les jumeaux semblaient vraiment très emballés et parlaient tous les deux en même temps. Il était donc très dur de savoir qui voulait quoi.

Stttttttopppp ! Chacun votre tour. Bon, on commence par le commencement, vous voulez manger quoi ?

Julian, qui semblait tout de même peu bavard par rapport à sa sœur -elle espérait que ce n'était que parce que c'était le premier jour-, se décida à répondre à sa maman.

On veux manger des carottes en entrée et du poulet à l'orange avec du riz et on veux un crumble chocolat banane en dessert.

Sa soeur approuva. Jenny ouvrit de grand yeux en entendant le menu. Mais ils mangeaient déjà tout ça eux ? Au moins elle sentait qu'elle n'allait pas avoir trop de problème à leur faire manger un peu n'importe quoi. Elle reconnaissait bien l'éducation de sa mère. Apprendre à manger de tout dès le plus jeune âge. Elle adressa un sourire à Julian et regarda Bill.

Bien on peut commencer par faire les carottes avec papa. Et peut-être même le crumble mais pour le poulet ce sera bien trop long. Mais maman n'a peut-être pas tout ce qu'il faut pour... Mais... Elle peut faire des brochettes de poulet à l'orange c'est très bon vous allez voir.

Au mots brochette de poulet les enfants se mirent à sautiller sur place visiblement très impatient. Apparemment les brochette ça devait se manger les jours de fête chez eux.

Alors, maman fait les brochettes et peut-être que papa peut faire les carottes et le crumble ?

Elle regarda Bill avec un air interrogateur. C'était très rapide à faire et pas bien compliqué.

Tu sais les faires ou tu veux la recette ? Ca ne devrait pas prendre plus de 10 minutes de préparation.

En fait tout était rapide à faire. C'était juste faire chauffer le tout qui allait prendre un temps fou. En attendant une réponse elle commença à sortit tous les ingrédients, soulagée de voir qu'elle avait quand même tout. Elle partit ensuite chercher des tabliers et en tendit un à Bill.

Vous vous êtes tous lavé les mains ?

Elle jeta un regard suspect aux deux enfants qui se précipitèrent pour se laver les mains. Elle sourit devant cette toute nouvelle autorité. C'était peut-être peu, mais pour elle c'était un bon début. Au moins ils lui avaient obéit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill C.Keller
Novak's Bitch ♥
avatar

Messages : 2820
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Relations:
Secret: Frère caché de Tom

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Jeu 31 Déc - 19:32

Bill était surpris que les enfants soient autant enthousiaste à l’idée de faire la cuisine, c’était pourtant une corvée qui n’était pas des plus plaisante. Il fit une sourire pensant que cette lubie leur passeraient dès qu’ils auraient compris que ca n’était pas pour jouer mais qu’il faudrait le faire tout les soirs. Dès lors la cuisinière reprendrait toutes ses fonctions. Il écouta donc le menu ne sachant pas vraiment comment cuisiner tout cela. Agathe c’était toujours occuper de faire tout pour lui et même si l’androgyne ne se débrouillait pas trop mal pour faire de bonnes choses à son fiancé il n’était pas sur de réussir à cuisine assez bien pour éviter d’empoisonner les enfants.

- Je crois qu’il est préférable que j’utilise la recette.

Il rigola doucement et Jenny lui file un livre de cuisine. Bill étudia avec un regard experts la recette même s’il ne savait pas faire il avait prit l’habitude de faire comme si les choses inconnues lui était parfaitement naturelle. C’était l’une des choses utiles qu’il avait apprit à faire dans son ancienne vit. Il sortir donc de quoi éplucher et préparer les carottes avec les deux bouts de choux à ses côtés. Chanel semblait suivre à la lettre la moindre de ses paroles tandis que Julian semblait plus intéressé par le fait d’observer ce que faisait sa mère. S’il avait eu dix ans de plus Bill aurait juré qu’il louchait sur le cul de Jenny. Il leva les yeux au ciel et regarda Julian lui chuchotant qu’il pouvait aller aider sa mère. L’enfant sourit et lui fit même un bisou pour le remercier. Lui resta là avec Chanel qui faisait tout ce qu’il lui disait à la lettre. Les carottes finis il s’attaqua au dessert ce qui était beaucoup plus simple pour lui. Bill avait toujours eu un don pour faire les gâteaux. Il ne lui fallut donc que vingt petits minutes pour réaliser le délicieux gâteau que les enfants voulaient. Il le mit au four et regarda son travail satisfait.

- J’espère que ca sera bon. Et Chanel j’ai une mission secrète pour toi. Il faudra que tu surveilles à chaque repas que ta maman mange bien un peu de chaque plat tu promets ?

La petite fille le regarda avec de grands yeux lui promettant de tenir sa promesse. Bill lui posa un petit bisou sur la joue pour la remercier puis son regard se posa sur l’horloge. Il était déjà 19h45 ! Il fit les yeux rond et se dirigea vers Jenny pour lui faire signe qu’il allait devoir partir Tom n’apprécierait pas qu’il soit en retard. Il alla dans le salon récupérer son sac. Les enfants se postèrent alors devant lui avec des petits yeux suppliant mais cette fois ci Bill ne céderait pas.

- Je vous aie dit tout à l’heure que je resterais un peu et je l’aie fait maintenant c’est l’heure que je parte car mon prince charmant m’attends. On se verra demain d’accord et je compte sur vous pour que vous vous fassiez le plus beau possible pour l’impressionner.

Il ouvrit grand ses bras pour faire un câlin aux enfants puis ceci fait il se retourna vers Jenny pour lui faire un câlin. Malgré les problèmes qu’il avait rapportés avec eux il avait passé une excellente journée et il espérait grandement en vivre de nouvelle comme ca.

- Fait attention qu’ils ne te fassent pas la misère et puis fait attention à toi, je sais que tu fais semblant d’avoir l’air forte mais si c’est pour que tu passes tes nuits à pleurer ca ne sert à rien. Si tu as le moindre problème tu m’appelle et puis tient, je te donne un double de chez moi. Comme ca en cas de grave problème ou si tu veux organiser une fête surprise tu pourras rentrer et ce même si Tom n’est pas d’accord.

_________________

♥️ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Freiheit-und-Streit.skyrock.com
Jenny Andrews
Bill's Bestfriend ♥
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Jeu 31 Déc - 20:39

Jenny avait bien rigolé en voyant que Bill n'avait pas un don pour la cuisine. D'un coté, elle non plus. Elle savait faire certaines choses et puis ils avaient tous les deux une cuisinière alors pourquoi s'embêté à tout faire soi-même ? Ils ne payaient pas encore leurs employés pour rien. C'était comme si elle faisait le ménage et qu'en même temps elle engagé quelqu'un pour ça. Bien que là, elle avait l'impression que la femme de ménage ne serait pas de trop. Pour le moment ils n'avaient pas encore beaucoup de jouets mais ça risquait de changer avec le temps. Déjà elle était pratiquement certaine de leur acheter un tas de truc rien que pour leur faire oublier qu'elle n'était pas la meilleure des mères. Elle chassa toute ses idées de sa tête et commença à préparer les brochettes pendants que Bill avait l'intention des enfants. Elle coupa le poulet en petit cube et s'occupa ensuite des oranges lorsque Julian arriva pour lui donner un coup de main. Elle lui sourit et tourna la tête pour constater que Bill s'occupait très bien avec Chanel. Elle mit les petits dès de poulet à cuire dans de l'oranges pour qu'ils s'imprègnent du gout. Elle les avaient mit en brochettes et s'apprêté à les mettre au four lorsque Bill annonça qu'il devait partir. Elle balança les brochettes dans le four et le suivit jusque dans le salon. Elle le laissa dire au revoir aux enfants qui semblaient bien triste de voir papa partir. Elle le laissa ensuite lui faire un câlin et en profitât au maximum. Elle ne pouvait évidemment pas promettre qu'elle n'allait pas craquer cette nuit, ni même les nuits prochaines, mais elle n'avait pas le choix. Qu’elle craque ou non elle devrait toujours s’occuper de ces enfants. Certes, ce serait mieux qu’elle ne craque pas du tout mais c’était peut-être un peu trop demander. D’ailleurs il faudrait qu’elle pense à se prendre rendez-vous chez le psy.

Je préfère les utiliser pour te faire une surprise plutôt qu'autre chose. Et ne t'en fait pas pour moi, profites bien de ta soirée. De toute façon on se revoit demain.

Elle déposa un petit baiser sur sa joue et lui fit un sourire qui se voulait rassurant. Le problème c'était qu'il la connaissait trop bien. Il savait qu'elle ne prenait pas la nouvelle aussi bien que ça et il savait parfaitement comment elle risquait de finir sa journée. Elle mit les clés du brun sur son porte clés et lui sourit.

Et ne t'en fait pas les enfants seront gentils avec moi. Enfin. Tu devrais filler avant que Tom ne s'inquiètes.

Elle sourit encore une fois et emmena Bill jusqu'a la porte qu'elle lui ouvrit devant le regard désemparé de Chanel.

Au fait, penses à m'envoyer un petit SMS pour me dire que tu es bien rentré.

Histoire qu'elle soit rassuré et qu'elle puisse dormir au mieux en le sachant en sécurité. En voyant l'état de sa fille elle fini par la prendre dans ses bras pour évité qu'elle ne se mette à courir après son père. C'était dingue quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill C.Keller
Novak's Bitch ♥
avatar

Messages : 2820
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Relations:
Secret: Frère caché de Tom

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Ven 1 Jan - 15:09

Bill sentait clairement un peu de désespoir dans la voie de Jenny mais il ne pouvait vraiment pas rester. Il la garda un long moment dans ses bras tentant de la rassurer du mieux qu’il pouvait. Ca n’était pas comme si il allait l’abandonner pour le reste de sa vie ils allaient se voir le lendemain. Et puis même s’il partait à l’autre bout du monde Bill aurait toujours du temps pour Jenny.

- Je suis sur que tu vas très bien t’en sortir, tu vas être une maman formidable et puis même si Chanel à l’air d’avoir une préférence pour moi je suis sur que Julian sera un très bon allié. Au pire si jamais ca ne va vraiment pas tu peu m’appeler je ne t’en voudrais pas d’accord.

Il attrapa son Yves saint Laurent et Chanel continua de le regarder avec ses grands yeux de martyre comme si Bill était entrain de lui briser le cœur alors qu’ils venaient juste de se retrouver. L’androgyne se mordit la lèvre inférieure puis il s’accroupit doucement pour être à sa hauteur, il ouvrit doucement ses bras et la petite princesse se jeta dedans pour un dernier câlin. Bill ne savait vraiment pas comment la jeune fille avait fait pour autant s’attacher à lui en si peu de temps.

- Il faut que tu sois courageuse d’accord. On va se voir demain je te le promets. Mais tu n’es pas la seule à avoir besoin de moi et toi tu as passé l’après midi à mes côtés pendant que celui que j’aimais était tout seul à la maison. Alors maintenant je dois partir le retrouver.

Malgré son discours il lui semblait que la petite fille n’avait pas l’air prêt de le lâcher. Bill l’écarta donc un moment et il ouvrit son sac à main fouillant dedans énergiquement. Bill savait que qu’il cherchait mais il n’était pas sur d’arriver à le trouver dans autant de bordel. Il finit par sortir un gros trousseau de clés qui était ses clés de travail. Il détacha alors un petit porte clé en forme de Bambi et il le tendit à Chanel.

- Voila, je te le donne pour que quand tu dormes tu te souviennes que je suis là quand même d’accord ? Je c compte sur toi pour en prendre bien soin et t’en occuper comme si c’était ton propre enfant. Et demain quand tu viendras à la maison tu me le ramèneras et tu me diras s’il a été bien sage d’accord ?

Il attendit l’approbation de la petite fille puis il lui fit un dernier bisou sur le front. Il alla ensuite faire un dernier bisou à Julian avant de partir anxieux de la soirée à venir.

_________________

♥️ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Freiheit-und-Streit.skyrock.com
Jenny Andrews
Bill's Bestfriend ♥
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 27/07/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   Ven 1 Jan - 19:49

Jenny faisait de son mieux pour avoir l'air convaincu. Mais elle ne comprenait vraiment pas pourquoi Bill s'acharné à lui dire qu'elle serait une bonne mère. Elle n'avait pas vraiment eut de bon model et elle allait sûrement beaucoup se tromper. Elle lui promit de l'appeler en cas de problème et regarda la scène qui était en train de se passer. Elle trouvait ça tellement étrange : Bill en train d'essayer de réconforter leur fille qui ne voulait pas le voir partir. Si on lui avait dit qu'une telle scène arriverait un jour elle aurait certainement bien rigolé. La petite fille n'arrêté pas de faire des petits oui de la tête à son père pour montrer qu'elle allait être très courageuse. Chanel attrapa le petit porte clés avec des yeux tout brillant prenant vraiment sa mission à cœur. Elle lui promit de s'en occuper correctement et reçu un dernier bisou de son père tout comme son frère. Bill partit enfin et Jenny referma la porte réalisant qu'elle était maintenant seule avec deux enfants et qu'elle n'avait aucune idée de comment élever un gosse. Elle leur fit un sourire et décida de prendre les choses en main.

Bon les enfants, c'est l'heure de manger. Vous allez mettre la table et après vous irez vous couchez bien gentiment d'accord ?

Les deux petits la regardèrent et en voyant le regard de sa fille et lui fit un petit câlin pour la rassurer. Elle emmena ensuite les enfants dans la cuisine pour leur donner les assiettes, couverts et tout ce qu'il faut afin qu'ils aillent mettre la table. Ce qu'ils firent sans trop de problème. Si tout se passait comme ça ce ne serait pas bien compliqué. Elle amena ensuite l'entrée et les fit manger tranquillement. Elle, évidemment, ne mangeait pas avec eux et cette idée semblait déranger les jumeaux.

Tu manges pas avec nous maman ?

Elle regarda les deux enfants et comprit qu’elle ne pouvait évidemment pas les nourrir sans manger avec eux. Elle décida de se faire une soupe histoire de dire. Elle réussi donc à leur faire manger leur carottes, le poulet et n'eut même pas à insister pour le dessert qui se fit manger en cinq secondes. Visiblement Bill l'avait bien réussi. Les deux enfants la regardèrent une fois la dernière bouchée avalée.

C'est bien vous pouvez aller vous laver les dents et dormir.

On a pas le droit de regarder la télé avant ?

Elle regarda l'heure et, n'ayant vraiment aucune idée de l'heure à laquelle un enfant de cinq ans devait dormir, elle décida de leur accorder ce qu'ils demandaient.

D'accord, mais avant vous vous lavez les dents, mettez vos pyjamas et après vous pourrez regarder un peu la télé. Mais pas longtemps.

Les deux petits sautèrent de leur siège pour se précipiter dans leur chambre et se mettre en pyjama. Ils partirent ensuite dans la salle de bain et la brune eut a peine le temps de défaire la table qu'ils étaient déjà prêt. D'ailleurs pourquoi est-ce qu'elle débarrassé la table toute seule ?

Dis donc aujourd'hui maman débarrasse la table mais demain c'est vous. Il faut aider maman d’accord ? Vous mettez et débarrassé la table ce n‘est pas trop demander.

Les deux petits lui firent des yeux tout choupinets qui leur évitèrent de se faire disputer et Jenny leva les yeux au ciel, se rendant compte que ce ne serait peut-être pas aussi simple, pour finir par les mettre devant la télé. Elle termina de débarrasser en mettant le tout dans le lave vaisselle et partit se mettre en chemise de nuit. Elle retourna ensuite dans le salon pour voir que les enfants regardaient bien tranquillement un dessin animé.

Vous ne regardez pas autre chose après. Je peux vous faire confiance ?

Bien sûr maman, on regarde ça et après on va dormir. Tu pourras nous lire une histoire après ?

Elle regarda son fils ne sachant pas trop quoi répondre. Elle devait encore leur lire des histoires à cet âge ? Elle leur promit quand même et retourna dans sa chambre pour examiner le contenu de la fameuse boite. Il y avait vraiment tout : des extraits de naissance au bulletins scolaires. Elle tomba alors sur un papier où sa grand-mère avait écrit toute les activités extrascolaires que pratiqué les enfants. Et bien, au moins elle ne risquait pas de les voir souvent. Elle remit tous les papiers dans la boite et soupira. Elle devait trouver une école le plus tôt possible... Sauf si elle trouvait quelqu'un pour leur faire cours à domicile... A voir. Elle sortit son ordinateur portable et se mit à faire des recherches sur les enfants de cinq ans. Elle paniqua légèrement en voyant tous les problèmes qui risquait de lui arriver et faillit s’étouffer en voyant tout ce qui ne devait pas se trouver à porter de leur main. Autant dire tout ce qu’elle avait dans sa maison. Prise dans ses recherches elle ne remarqua même pas l'heure passer. Elle réalisa qu'il était 23 heures et que les enfants étaient toujours devant la télévision. Elle se leva et partit voir ce qui se passait dans le salon. Elle réprima un sourire en les voyant tous les deux endormit sur le canapé, Chanel tenant toujours fermement le porte clés de Bill. Elle éteignit l’écran et porta la petite fille jusque dans son lit. Elle lui fit un bisou sur le front et la borda comme il faut. Elle éteignit la lumière et partit faire la même chose avec son frère. Elle partit ensuite dans sa chambre et ferma la porte derrière elle. Elle se glissa dans son lit et se retrouva dans le noir. Elle garda les yeux grand ouverts un moment avant de se mettre à pleurer toute les larmes de son corps. Comment est-ce qu’une telle chose avait put arriver ? Qu’est-ce qu’elle allait devenir maintenant ? Elle avait deux enfants et n’était même pas marié, aucun fiancé à venir, autant dire qu’elle risquait d’être seule pour un moment. Elle fini quand même par s’endormit tant bien que mal et passa une nuit des plus agitée. Elle fut dérangé vers 3 heures du matin par Julian et Chanel qui croyaient dur comme fer avoir vu un monstre sous leur lit - ce qui l’obligea à aller leur prouver le contraire- puis réveillée le lendemain d’une bien étrange manière. Elle sentait deux petites mains la remué et celles-ci furent rapidement suivit d’une petite voie.

Maman, maman ! Il faut te réveiller on doit aller voir papa ce matin.

Elle ouvrit rapidement les yeux et se retrouva face à Chanel qui la regardait avec un air très sérieux qui se transforma vite en inquiétude en voyant l’état de sa mère.

Ca va pas maman ? T’es malade ?

La brune lui accorda un petit sourire et embrassa sa fille avant de voir débarquer Julian sur le lit. Elle lui fit un petit bisou aussi n’appréciant qu’a moitié voir ses enfants venir comme ça dans sa chambre.

Maman va bien ne t’inquiètes pas, mais je pensais t’avoir dit de ne pas rentrer dans la chambre de maman sans prévenir.

La petite fille s’excusa et Jenny les envoya attendre dans le salon. Elle mit son oreiller sur sa tête, respira un grand coup et poussa un crie pour pouvoir affronter cette nouvelle journée. Elle avait espéré que ce ne soit qu’un cauchemar mais visiblement non. Elle se leva et partit dans la cuisine réalisant qu’elle ne savait pas non plus ce qu’ils prenaient le matin.

Les enfants, vous voulez prendre quoi ce matin comme petit déjeuner ?

Elle écouta tout ce qu’ils voulaient prendre et décida que maman Jenny avait été assez gentille niveau cuisine et que la gentille cuisinière allait ramener tout ce qu’il faut de la boulangerie. Elle l’appela, commanda donc 5 croissants, pain au chocolat, pain au raisin, et une baguette. C’était vraiment trop pour 3 personnes mais elle pourrait toujours en ramener à Bill. Elle fut rapidement livré et se retrouva à faire du chocolat pour les enfants. Elle rajouta même une petite touche de crème chantilly au dessus. Elle avait l’intention de déjeuner dans le plus grand silence, comme tous les matins, mais les enfants n’avaient pas l’air de cet avis.

Maman, on ira quand faire les magasins ? Et on pourra vraiment avoir notre salle de bain ? Et je pourrais vraiment avoir une chambre de princesse ?

La petite fille lui faisait déjà des yeux tout brillants et Jenny lui donna un croisant en plus dans l’espoir de la faire taire.

On verra quand et vous aurez vraiment la chambre dont vous rêvé. Maman vous le promet.

Les deux petits semblèrent tout heureux devant une telle nouvelle mais ça ne les fit pas taire pour autant. Le petit Julian attrapa la baguette et regarda sa maman.

Tu peux nous faire des tartines s’il te plait ?

Les deux petits la regardèrent pleins d’espoir et elle s’exécuta sans trop râler. A rajouter dans les demandes à faire a la cuisinière. Dorénavant elle s’arrangerait pour que le petit déjeuner soit prêt avant qu’ils ne se lèvent. Comme à l’hôtel ! Ils terminèrent de manger gentiment et Jenny avait l’étrange impression que Chanel la surveillé.

Bon, vous mettez vos bols dans le lave vaisselle et ensuite vous allez vous lavez et vous faire beau pour aller voir papa.

Les deux petits s’exécutèrent sans discuter pour le plus grand plaisir de Jenny. Elle partit dans la chambre de Julian pour voir ce qu’il avait prévu de mettre. Elle rectifia deux ou trois fautes de gouts et l’envoya dans la salle de bain dans l’espoir qu’il prendrait moins de temps que sa sœur. Elle partit ensuite voir ce que sa fille voulait mettre et sourit devant le grand soin qu’elle avait mit dans le choix de sa tenue. A croire qu’elle y avait réfléchit depuis des mois. Elle partit ensuite s’occuper d’elle et attendit que la salle de bain se libère pour pouvoir y aller. Une fois tout le monde bien beau elle vérifia qu’ils s’étaient bien lavé et sourit de satisfaction. Elle se regarda une dernière fois, vérifia son maquillage, sa robe Dior, ses bijoux et entraina les enfants jusque dans la voiture. Elle les installa à l’arrière et réalisa qu’il faudrait sérieusement penser à acheter des sièges autos. Elle laissa sa tête tomber contre le volant à cette idée. Elle la relava jeta un coup d’œil dans le retro pour voir qu’il y avait effectivement deux enfants à l’arrière. Elle mit sa ceinture, envoya un SMS à Bill pour lui dire qu’ils arrivaient et au moment ou elle allait mettre le contact elle entendit un mot qu’elle allait entendre pendant encore longtemps.

Maman ?

Oui Julian.

Est-ce que tonton Tom et papa seront content de nous voir ?

Bien sûr, papa sera content de te voir. Tout comme maman a été heureuse de vous retrouver hier.

Elle n’ajouta rien de plus et décida que laisser un peu de temps à Bill n’était pas une mauvaise idée. Elle commença donc par acheter les sièges enfant en question ce qui lui évitera d‘avoir des problèmes avec la police. Une fois ce petit achat fait, elle fut contente de pouvoir attacher les enfants qui avaient un peu de mal à tenir en place. La jolie brune frôla la crise cardiaque quand sa fille se mit à hurler qu’ils n’avaient pas de cadeau pour papa ni même tonton Tom. Jenny fut donc obligée de passer par la boulangerie pour acheter les 100 euros de pâtisseries réglementaire. Elle acheta ensuite des chocolats, pour à peu près le même prix, et reprit enfin la bonne direction arrivant par miracle jusque chez le brun. Evidemment elle était à peine sortie de la voiture que Chanel, elle, était déjà devant la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les joies du grand air [Pv Jenny][Finit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Secret Paris :: LE RPG :: En balade :: Pays étrangers-
Sauter vers: